Certificat de capacité: n°17-247 - activité d élevage félin | SIRET: 53314117200015

06 21 27 42 90

Les maladies virales les plus communes chez le chat ( virus et vaccination )

Quelles sont les principales affections dûes aux virus chez les félins domestiques ?
Contre quelles pathologies virales sommes-nous en mesure de lutter ?

Les virus ou maladies virales chez le Maine Coon et autres chats-L'efficacité des vaccins selon les pathologies virales

“Ça me fatigue ces histoires de virus… J suis une Maine Coon en pleine forme moi !! Ça m’intéresse pas, j vais faire la sieste…”

Le coryza

Plusieurs pathogènes sont impliqués dans cette maladie, dont deux virus en particulier :

  • L’herpèsvirus félin
  • Le calicivirus félin

Les deux se transmettent principalement par voie respiratoire ( mais peuvent aussi pénétrer par les muqueuses buccales ou conjonctivales ).

Peut causer des lésions irréversibles ( problèmes respiratoires persistants ).

Symptômes :

  • Herpèsvirus ( surtout nasaux et oculaires ) : Eternuements, nez et yeux qui coulent, conjonctivite, peut tousser si trachée atteinte.

Après guérison, ce virus s’installe souvent de manière latente dans un ganglion lymphatique. Et peut ressurgir à certains moments. ( en général, en période de stress quelconque ).

  • Calicivirus ( nasaux et surtout buccaux ) : Eternuements, nez et yeux qui coulent parfois, ulcères dans la bouche.

Ce virus a tendance à s’installer de façon chronique, et peut continuer à causer des problèmes : gingivite, pharyngite, inflammation des amygdales.

La vaccination permet de protéger le chat des virus les plus virulents.

Les coronavirus

Il existe plusieurs souches de Coronavirus félins.

Certains se logent dans les cellules de l’intestin et provoquent en général des diarrhées bénignes. Il s’agit dans ce cas du virus entérique félin ( FECV ) ( pouvoir pathogène faible ou nul ).

Pour des raisons encore inconnues ( mais certains facteurs de stress ou une séropositivité à la leucose féline ou au FIV sont suspectés ), certains de ces virus effectuent des mutations successives et entraîne la maladie. Il s’agit des virus de la Péritonite Infectieuse Féline ( FIPV ).

La Péritonite Infectieuse Féline ( P.I.F )

Causée par un coronavirus.

C’est une maladie virale qui touche surtout les chats vivant en communauté ( refuges, chatteries, expositions, etc…). Ce coronavirus peut ne jamais muter et, un chat porteur, ne jamais déclarer la maladie.

Transmission :

Par contact direct avec des chats infectés, et par inhalation ou ingestion du virus ( salive, selles, donc gamelles et bacs à litière ).

Les symptômes sont peu spécifiques, avec une tendance à la chronicité :

  • fièvre
  • diminution de l’appétit
  • amaigrissement
  • abattement
  • troubles digestifs, etc.

La maladie apparaît sous 3 formes cliniques :

– Une forme humide :

Suite à l’inflammation de certains vaisseaux sanguins, il y a une fuite de protéine du plasma sanguin vers les grandes cavités ( thorax, abdomen, péricarde ).

– Une forme dite “sèche” :

Le plus souvent :

Affections oculaires ( en général la rétine: hémorragies et taches péri-vasculaires ).

Troubles du système nerveux central ( Convulsions, tremblements de la tête, perturbation de la coordination des muscles de l’œil, des paralysies ascendantes progressives, Incontinences urinaires ). Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Changement de personnalité

– Une forme intestinale nodulaire ( rarement )

Se manifeste par des diarrhées, des vomissements chroniques, la présence d’une masse intestinale anormale est détectable à la palpation. Cette forme nodulaire évolue progressivement vers la forme humide.

Aujourd’hui il n’existe pas de traitement.

Pas de vaccin en France.

La panleucopénie féline ( ou typhus du chat )

Cette maladie est causée par le parvovirus félin. Se transmet : Par contact direct, par contact avec des matières fécales, des vomissures, de l’urine ou la salive d’un chat infecté. Très résistant en extérieur, on peut véhiculer des particules infectieuses sur nos vêtements ou chaussures. Entraine une mortalité très importante surtout chez les chatons.

Symptômes :

  • Abattement
  • Perte d’appétit
  • Douleur abdominale
  • Vomissements
  • Diarrhée

La vaccination est fiable.

La Leucose féline ( FeLV )

Maladie liée à une infection par le virus de la leucose féline, un rétrovirus pouvant induire une immunodépression, une anémie, et, ou un lymphome chez le chat.

Elle se transmet : Par contact direct, par contact avec salive, fèces, sécrétions nasales ou lait des chats infectés. Peu résistant en extérieur. Chez les chattes virémiques, la gestation entraîne généralement la mort des chatons ou donne naissance à des chatons virémiques qui dépérissent lentement. Les jeunes chatons sont particulièrement sensibles à l’infection.

Symptômes les plus fréquents :

  • Anémie
  • Immunodépression ( prédisposition aux autres infections )
  • Lymphome

Le vaccin est fiable.

Le Feline Immunodeficiency Virus ( F.I.V )

Due à un lentivirus ( sous-groupe des rétrovirus ).

Incurable et mortelle. Responsable d’une immunodéficience qui rend le chat vulnérable aux infections. Une chatte infectée peut infecter ses chatons.

Se transmet par contact ( salive, morsures ).

Symptômes principaux :

  • Faiblesse
  • Diminution de l’appétit
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Perte de poids
  • Ganglions enflés

Il n’existe aucun traitement pour détruire le virus FIV.

Pas de vaccin commercialisé en Europe.

La Rage

Cette maladie virale se traduit par des troubles du système nerveux ( comportement anormal, agressivité, incapacité à avaler… ). Incurable et mortelle, elle peut être transmise à l’homme. La vaccination est un moyen efficace de prévenir la rage.

L’unique moyen de défense pour nos chats contre les virus

Après ce récapitulatif, vous l’avez compris, ne pensez pas que les vaccins sont inutiles même si on sait que leur efficacité n’est pas de 100%.
Contrairement aux maladies génétiques où il n’y pas vraiment de solutions hormis la sélection pour les chats de race mais qui n’est pas infaillible même quand on fait au mieux.
Aujourd’hui, nous disposons de certaines “armes” pour plus ou moins “protéger” (selon les virus) la communauté féline et de ce fait, forcément, freiner certaines maladies virales.
Ne prenez pas la chose à la légère et vaccinez vos chats (qu’ils soient Maine Coon, autre chat de race ou pas) !

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer