Certificat de capacité: n°17-247 - activité d élevage félin | SIRET: 53314117200015

06 21 27 42 90

LE MAINE COON et les Maladies génétiques

Page MAINE COON Maladies génétiques

Ce chaton n’est absolument pas touché par des maladies génétiques quelles qu’elle soient, il est juste là pour décorer la page 🐱

Quelles sont les maladies génétiques / héréditaires que les élevages soumettent le plus à dépistage au sein de la race Maine Coon ?
Quelles en sont les causes et origines ?
Quels en sont les symptômes ?
Comment dépister ces maladies ?

HCM (Cardiomyopathie Hypertrophique Féline) – La maladie génétique la plus préoccupante pour le Maine Coon

– Maladie héréditaire. La CMH peut être définie en tant que maladie du cœur causée par un épaississement anormal de ses parois musculaires.

A terme, il en résulte une insuffisance cardiaque. le sang ne s’oxygène pas assez. Ils peuvent aussi avoir du liquide dans les poumons provoquant des toux, ou des fluides dans d’autres parties du corps à l’origine d’oedèmes.On sait qu’il existe plusieurs mutations des gènes HCM.

– La mutation HCM1 : Un chaton ne peut pas être atteint si ses 2 parents sont dépistés sains aux tests ADN.

– Les mutations non détectables à l’ADN : Dépistage par échographie avant saillie, puis tous les douze à dix-huit mois. ( Les dates de dépistages sur les reproducteurs de la chatterie sont visibles sur leur page de présentation )

EN CAS D’ADOPTION EVENTUELLE : Exigez les tests ADN ( pour la forme HCM1 ) des parents et test Echo de moins de 18 mois.

SMA (Atrophie Musculaire Spinale)

 

– Pathologie héréditaire

Provoque une atrophie musculaire et une perte de mobilité du train arrière ( nécrose de neurones de la moelle épinière ), visible à 3, 4 mois chez le chaton.

Un chaton ne peut être atteint que si ses 2 parents sont porteurs du gène.

Cette maladie génétique se dépiste par test ADN.

PKD (Polykystose Rénale)

( peu répandue au sein de la race Maine Coon, Les Persans constituent la race la plus touchée )
– Maladie rénale héréditaire ( Les études populationnelles conduites par ANTAGENE ont permis de déterminer la fréquence de chats hétérozygotes ( et donc génétiquement atteints ) : Persan : 26%, Exotic : 37%, British : 12%, Maine Coon : 1%.
Provoque la formation de kystes ( cavités remplies de fluide venant des tissus sains du rein ) dans les reins.
Ce qui aboutira à une insuffisance rénale.
Un chaton ne peut pas être atteint si ses 2 parents sont dépistés sains aux tests ADN.

[ Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet “maine coon et maladies génétiques”: programme santé Pawpeds ]

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer